Congrès de l’Union paysanne ce samedi 23 novembre à Contrecoeur

Congrès de l’Union paysanne ce samedi 23 novembre à Contrecoeur

 

13e-congres-union-paysanne-2013 m

 

« On ne commande la nature qu’en lui obéissant »

Francis Bacon

Au sein de notre société, nous avons accès facilement à des aliments hors saisons, importés tout au long de l’année. Cette réalité nous a coupé du rythme lent de la nature et nous pousse à consommer sans se poser la question de l’origine de nos aliments. Hors, dans le contexte actuel, la provenance de notre nourriture est un enjeu majeur. En effet, les petits producteurs et l’achat local sont compromis par un manque d’équilibre politique et économique entre agrobusiness et agricultures paysannes.

Pourtant, la paysannerie n’a plus à prouver son rôle crucial dans le maintien de la biodiversité, son rôle à jouer pour contrer la faim et la pauvreté ainsi que pour entretenir nos terres. Dans cette optique, acheter local, c’est permettre de redonner du pouvoir à nos agriculteurs afin de rétablir un équilibre entre industrie alimentaire et agriculture traditionnelle.

L’achat local, c’est aussi se faire le cadeau de consommer des produits frais tout en reprenant contact avec la nature en mangeant des aliments de saison. C’est s’ouvrir aux saveurs spontanées et éphémères du cycle des saisons tout en valorisant les traditions culinaires et spécialités de chaque région. En bref, acheter local, c’est aussi reconnecter avec la culture et les traditions de sa région.

Depuis son existence, l’Union Paysanne rame à contrecourant d’un vent d’uniformisation industrielle puissant qui fait tomber les fermes familiales à coup de centaines par année. Mais nous ne sommes pas seuls à ramer. Dans toutes les régions du Québec des paysans, fermiers, producteurs, travailleurs et citoyens réclament une agriculture viable, durable et juste. Notre vision est simple: une agriculture humaine qui nourrit les communautés et nos sols. Mais notre voix n’est pas entendue. Nous ne sommes pas invités à siéger à la Table de Concertation des partenaires du Bioalimentaire québécois qui pourtant prétend travailler à la ‘souveraineté alimentaire’ du Québec.

 

Union Paysanne

 

Alors que l’hiver frappe à nos portes et que la saison agricole tire à sa fin pour plusieurs, commence maintenant le moment de l’année où agriculteurs et citoyens peuvent travailler ensemble. Vous avez des idées, propositions, résolutions à présenter aux autres membres? Le congrès annuel est le lieu où nous devons prendre des décisions sur le travail et l’orientation de l’organisation qui nous représente.

Le comité international de l’Union paysanne vous invite à participer à un congrès qui se tiendra les 23 novembre prochain dans le but de travailler sur des solutions concrètes qui nous permettront de faire avancer le dossier de l’achat local et donc de tisser un lien de la Terre à la table.

 


 

INFORMATIONS POUR LE CONGRÈS

Où:Colonie des Grèves de Contrecoeur, 10 350, route Marie-Victorin, Contrecoeur, JOL 1C0.
Quand:  Samedi 23 novembre 2013 débute à 9h30
Combien ça coûte:  65 $ pour les frais de congrès  + frais de repas s’il y a lieu
Repas: Dîner du samedi : 12 $ + Souper du samedi : 15$

Document d’inscription au Congrès et Horaire

Carte Google pour se rendre au Congrès

 


 

thumb colonie-des-greves-1

thumb colonie-des-greves-3thumb colonie-des-greves-2

Union Paysanne

Force collective organisée et représentative regroupant ceux et celles en faveur d’une agriculture et d’une alimentation paysannes. Nous voulons pratiquer une agriculture à échelle humaine, viable à long terme, respectueuse de l'environnement, axée sur la souveraineté alimentaire et l’occupation du territoire.

Laisser un commentaire