L’UPA : a beau mentir…

L’UPA : a beau mentir…

sol-30aSt-Hyacinthe, 6 décembre 2011 – Toujours dans l’attente du huissier, le président de l’Union paysanne a été hier la cible de déclarations mensongères de la part de l’UPA, qui tente vraisemblablement de le discréditer. En effet, l’UPA a affirmé hier que M. Girouard n’est pas producteur agricole.

Voici ici les preuves qui confirment que l’UPA a menti aux médias.

L’UPA prétend qu’il n’est pas producteur agricole. Voici donc ici sa carte de producteur qui prouve qu’il est bel et bien reconnu comme producteur agricole par le MAPAQ : pièce 1

Ensuite, nous publions ici la lettre de bienvenue qu’il a reçue de son syndicat régional : pièce 2

Et finalement, voici la lettre reçue du ministère qui témoigne qu’il n’a pas payé sa cotisation à l’UPA. L’UPA a donc dû en informer le MAPAQ puisque c’est ce ministère qui menace d’envoyer le huissier : pièce 3

Nous demandons donc à l’UPA de se rétracter officiellement.

Maintenant que vous savez que le président de l’Union paysanne est producteur agricole, nous espérons qu’il sera poursuivi, tout comme les milliers d’autres depuis 40 ans, afin de montrer à la nation québécoise ce qu’est le monopole de l’UPA.

N.B. : L’adresse du président a été biffée sur les documents afin d’éviter des représailles au président de l’Union paysanne.


Télécharger ce communiqué (PDF, 107 Ko)

Liens vers les pièces-jointes citées :

https://www.unionpaysanne.com/images/stories/Doc/2011/piece-1.pdf
https://www.unionpaysanne.com/images/stories/Doc/2011/piece-2.pdf
https://www.unionpaysanne.com/images/stories/Doc/2011/piece-3.pdf

Voir aussi :

Le président de l’Union paysanne recevra la visite d’un huissier (communiqué du 5 décembre 2011)

Pour information :

Benoit Girouard, président Union paysanne : 450-495-1910
Maxime Laplante, vice-président : 418- 926-2473

Union Paysanne

Force collective organisée et représentative regroupant ceux et celles en faveur d’une agriculture et d’une alimentation paysannes. Nous voulons pratiquer une agriculture à échelle humaine, viable à long terme, respectueuse de l'environnement, axée sur la souveraineté alimentaire et l’occupation du territoire.

Laisser un commentaire