Épluchette de Carottes le 23 septembre devant le Parlement du Québec

Épluchette de Carottes le 23 septembre devant le Parlement du Québec

epluchette-carottes_sDepuis cette année le maïs sucré génétiquement modifié (OGM) est présent sur le marché Canadien. Compte tenu de la contamination inévitable dans notre environnement, nous sommes inquiets qu’un jour il ne soit plus possible de déguster une bonne épluchette de blé d’inde.

Vendredi prochain, le 23 septembre, aura lieu une épluchette de carottes devant l’Assemblée nationale à Québec. Organisé par le Réseau québécois contre les OGM (RQcOGM) et ses organismes membres (dont l’Union paysanne), cet événement a pour but de dénoncer la commercialisation d’un maïs sucré OGM à consommation humaine au Canada et ce, sans qu’aucune études d’impact n’aient été demandés aux fabricants.

Le gouvernement du Québec a la responsabilité d’assurer à la population des produits sains et sécuritaires. En ce sens, une pétition demandant l’étiquetage obligatoire des OGM au Québec sera lancée, tel que préconisé dans les recommandations de la Commission de l’agriculture, des pêcheries et de l’alimentation de juin 2004.

Nous avons besoin de vous pour interpeller le gouvernement du Québec.

Épluchette de carottes devant l’Assemblée nationale à Québec

Adresse : Hôtel du Parlement
1045, rue des Parlementaires
Québec (Québec) G1A 1A3

Horaire

11h Début de l’épluchette de carottes en compagnie des organisations et de sympathisants.
12h30 Point de presse. Pour l’occasion, nous espérons la participation de Monsieur Éric Caire, député de La Peltrie, qui parraine la pétition.

epluchette-carottes_g

Pour plus d’informations: le site du RQcOGM et aussi l’évènement Facebook.

Union Paysanne

Force collective organisée et représentative regroupant ceux et celles en faveur d’une agriculture et d’une alimentation paysannes. Nous voulons pratiquer une agriculture à échelle humaine, viable à long terme, respectueuse de l'environnement, axée sur la souveraineté alimentaire et l’occupation du territoire.

Laisser un commentaire